boutique en ligne Lyon soie foulard fête des mères idées cadeaux ver à soie art aborigène bambara peintures tableaux Séraphine de Senlis entretien foulard Burkina Faso stars fashion carré de soie photo condition des soies écharpe look tendance Weekend dressings facebook mode english tâches entretien luxe bijoux joaillerie créateur capitale mondiale de la soie 1er mai google muguet tradition femme Nikki Groeger Ouéléla Méduse presse jeu concours vendredi 13 festival de Cannes hermès Afrique dsk spain chinese promo madras avis client croisette stylisme marseille cannes nice negresco shooting foulards photographe nikki soies catalogue photos blog blogeuse mannequins musée des beaux arts travaux conseils site internet e-boutique collection automne hiver collection nouvelle automne-hiver joie masculin féminin mannequin porté accessoire atelier artiste peinture peintre achat tableau groeger zaza of marseille vie art galerie grandes marques expositions mode masculine christy one côte d'azur foulards ouéléla foulard pour homme cravate musée des beaux-arts ong vedette santé sud action humanitaire faites un don créativité prestige couleurs élégance fRAIS DE librairie coueffe musique ancienne livres partitions concert frais de port gratuits frais de port offerts livraison gratuite noel exposition salon saint paul trois chateaux atelier de nikki robert moran la tribune ouelela cadeau original gratuit meilleur prix idée cadeau écharpe en soie accessoires de mode shopping en ligne mousseline twill pas cher shop hello foulard ouelela foulard en soie foulard lyon soieries lyonnaises musée des beaux-arts de lyon palais saint-pierre carré en soie nikki grœger soieries art contemporain fête des lumières 8 décembre surprise halle de la martinière Promotion, remise immédiate, réduction immédiate, 50% de remise, bonnes affaires, foulards moins chers, prix exceptionnels, bijoux fantaisie création exclusive la redoute promotion remise immédiate réduction immédiate 50% de remise voeux 2012 dons hivernal de lyon salon d'hiver expo burkina duguso saint valentin bonnes affaires
Vendredi
24
Juin

Dialecte africain, le bambara

Publié à 16:49, Dans la catégorie L'histoire de Ouéléla méduse
Tags bambara

L’Afrique et Ouéléla Méduse c’est un souvenir d’enfance. Une histoire d’amour. L’histoire de Nikki Groeger.

Il y a quelques jours, je vous parlais du Burkina Faso. Si Nikki Groeger n’avait pas vécu au Burkina Faso, il n’y aurait certainement pas eu de foulards en soie. Peut-être même pas de peintures.

Tous nos foulards et carrés de soie portent des noms issus du dialecte africain “le bambara”, souvenir de son enfance passée à Ouagadougou. Ce dialecte africain est parlé dans Afrique de l’Ouest. C’est même la langue la plus importante au Mali. D’autres pays (voisins du Mali essentiellement) parlent bambara : La Côte d’Ivoire, la Guinée, le Sénégal, la Mauritanie, la Gambie et bien sûr, le Burkina Faso où notre créatrice a grandi.

Même si officiellement le français est reconnu comme étant la langue nationale, le bambara serait la langue la plus utilisée pour le commerce en Afrique de l’Ouest. Environ 4 millions de personnes utiliseraient le bambara comme langue maternelle et 8 à 10 millions le parleraient en seconde langue. Enorme!

aire d’extension des bambaras

Le bambara est une langue chargée d’histoire. Le peuple bambara apparaît au XVII° siècle, après la chute de l’empire Shongaï, un Etat de l’Afrique de l’Ouest également. Ils vivent de l’agriculture. Ce peuple des bambaras -ou banmana- (qui signifie “ceux qui ont refusé de se soumettre”) est un peuple originaire du Mandé, région d’Afrique de l’Ouest. Aujourd’hui ils sont majoritairement musulmans avec quelques petits groupes chrétiens.

L’écriture bambara a été créée en 1930 par Woyo Couloubayi, lorsque la région était sous la domination coloniale de la France. L’alphabet comporte 123 caractères. Depuis les années 70, l’alphabet est écrit en alphabet latin. Seuls quelques symboles sont rajoutés à celui-ci. En langage bambara, les accents sont utilisés pour indiqués l’intonation de la phrase. En effet, en bambara, la tonalité de la phrase peut complètement changer le sens des mots.

Oui, pas facile mais c’est un alphabet très chantant je trouve. J’aime beaucoup l’ambiance ethnique que le bambara donne à nos foulards en soie. Pas vous?

Allez sur ce, i ni cé! (= au revoir!)

–> pensez à dévaliser notre boutique (-50% sur une sélection d’articles)!


Mardi
21
Juin

♪♪Voyage au Burkina Faso♪♪

Publié à 14:50, Dans la catégorie Mon coup de coeur du jour
Tags bambara

Aujourd’hui, c’est l’été, c’est la fête de la musique MAIS c’est aussi mon anniversaire (je tairais mon âge par décence!) alors j’ai décidé de faire ce que j’avais envie et vous allez subir mon coup de coeur du jour sans rechigner… parce que c’est ma journée!!

Aujourd’hui, j’ai envie de me vous faire voyager en images. Place aux couleurs, à la chaleur, place à des photos … du Burkina Faso! Photos trouvées au fil de mes voyages sur la toile, à défaut d’y aller réellement, n’est-ce pas Nikki? Des photos qui m’ont touché et qui, je l’espère, vous plairont aussi.

 

 

Et voici ma photo préférée, celle qui m’a vraiment fait craquer!

J’espère vous avoir coloré l’esprit ne serait-ce qu’un instant grâce à ces belles photos. Il ne manquait plus qu’une jolie musique africaine en fond sonore et on se serait presque cru à Ouagadougou.

Bonne fête de la musique! Très bel été à vous!

Allez, comme vous avez été sympas, que vous avez tout lu et que vous allez me laisser de jolis commentaires, je vous offre une part de gateau

 

 


Jeudi
16
Juin

Carré de soie : "Tasuma Jèniné"

Publié à 12:15, Dans la catégorie Nos foulards en soie
Tags bambara

“Tasuma Jèniné”?? Mais elle n’a pas fini d’employer des termes qu’on ne comprend pas la méduse!!?? Mais c’est pour faire travailler votre cerveau et vous transformer en vrais pros du dialecte africain mes enfants!! Quand notre méduse aura racheté Hermès et qu’elle signera des autographes à Cannes (si!! si!! c’est beau de rêver!), vous me remercierez de vous avoir appris à parler bambara!!

Notre petit carré “Tasuma Jèniné” cache bien son jeu! Sous ses couleurs douces et ses motifs relativement zen et aspirant à une quiètude bien méritée en fin de journée, ce carré est très “caliente”. Tasuma, le feu de l’Afrique. Tasuma Jèniné, c’est quand même beau le bambara.

Dans un précédent article, j’avais utilisé ce carré en cape pour protéger les épaules. L’imprimé était ainsi mis en valeur, j’avais bien aimé.

Dans chacun des coins du carré, il y a un joli petit motif.

C’est un carré de soie d’une dimension de 90cm*90cm, en 100% twill de soie de Lyon. Et vous pouvez le retrouver à cet endroit-là.

La bonne nouvelle, c’est qu’il fait partie des carrés de soie en promo et vous pouvez vous l’offrir à -50%! C’est pas beau ça?!


Samedi
11
Juin

Un foulard en soie estival

Publié à 21:55, Dans la catégorie Nos foulards en soie
Tags bambara

Je vous présente aujourd’hui le foulard en soie qui me fait penser aux vacances d’été qui approchent. Avec ses couleurs qui rappellent la mer, les marins et leurs célèbres pompons rouge qui portent bonheur… Bretagne, attention, prépares-toi à accueillir la méduse et toutes ses belles étoles en soie!

“Nyamanyama”, toi mon joli foulard en soie, je me vois déjà avec toi, dans la pointe du Raz!

L’écharpe, qui porte un nom issu d’un dialecte africain- le bambara-, est disponible en 170*40cm en boutique. Elle est comme tous nos autres foulards: en 100% twill de soie de Lyon, finition “ourlet roulotté”. L’étole vous sera envoyée emballée dans sa superbe boite-cloche en carton haut de gamme, boite fait main à Lyon que vous pouvez d’ailleurs découvrir en cliquant ici!

Dans un article précédent, j’avais utilisé ce foulard en guise de bandoulière de sac, ça donnait déjà une petite “ambiance vacances” avec ma robe marin .

A bientôt … en Bretagne!

 


Mercredi
18
Mai

Le mercredi, c’est … "Nyininkali" !

Publié à 12:57, Dans la catégorie Nos foulards en soie
Tags bambara

Bonjour !

Aujourd’hui, je vais vous présenter l’écharpe qui a engendré mon addiction à cette matière sauvage  qu’est la soie. C’est la toute première étole que j’ai eu le bonheur de porter, offerte par Nikki Groeger… et depuis une grande histoire d’amour est née entre la soie et moi. Stop à mon autobiographie avant de vous faire somnoler, place à l’écharpe responsable de ma dépendance !

« Nyininkali », un terme bambara (dialecte africain), qui entraîne à la réflexion. Je vous laisse une nouvelle fois imaginer ce que cela peut signifier en français. Mon article sur « Fiérey koroo » ayant, il y a quelques temps, fait vagabonder votre imagination plus loin que je ne l’aurais pensé !

Des motifs qui rappellent un peu l’un de nos favoris, le  « Jiri bolo ». Un bleu vif et chatoyant qui donne une touche très gaie à une tenue claire ou qui met  une jolie note de couleur à un vêtement fonçé. J’aime porter cette étole en ceinture avec une tenue noire. Le bleu de l’écharpe ressort ainsi énormément et égaye ma tenue. Ses couleurs permettent de « casser » le côté strict ou un peu triste d’une tenue exclusivement noire.

Cette étole est proposée en deux dimensions : la petite étole, 120*30cm et la grande écharpe, 170*40cm, disponible en boutique.

  

« Nyininkali » est en 100% twill de soie. Mais qu’est-ce que le twill de soie allez-vous me dire??

Le twill de soie correspond à l’épaisseur de la soie utilisée. Plus la soie est épaisse, plus elle  est de qualité. Le twill de soie met en valeur les couleurs de l’écharpe. C’est pour tout ceci que Nikki Groeger a choisi de créer tous ses articles en 100% twill de soie avec une finition « ourlet roulotté » (on replie le tissu pour faire un ourlet tout le long pour une finition plus jolie). 

Petit rappel utile :

*L’écharpe est livrée dans sa boîte-cloche en carton haut de gamme (inclus dans le prix du foulard). La boite est fait main par un artisan lyonnais.

*Les frais de port sont offerts à l’occasion de la fête des mères. Profitez-en !

*Des bons d’achat d’une valeur totale de 100€ sont à gagner dans notre ***GRAND JEU PHOTO*** à découvrir ici!


Jeudi
14
Avr

Fierey Koroo

Publié à 21:04, Dans la catégorie Nos foulards en soie
Tags bambara

Mais qu’est-ce que ça veut dire “Fierey Koroo”?? J’entends d’ici votre question!

C’est le nom du foulard en soie que je veux vous présenter ce soir d’un peu plus près. Je l’ai choisi lui car j’ai trouvé que la nouvelle photo installée en boutique  faisait énormément ressortir tous les détails peints par notre créatrice.

“Fierey Koroo”, un nom qui fait voyager jusqu’en Afrique puisque ceci est issu d’un dialecte africain, le bambara. Il serait trop facile de vous en donner la traduction, je vous laisse imaginer ce que vous voulez et surtout laissez donc votre esprit choisir ce que vous aimeriez que cela signifie.  Mais je serais tout de même curieuse de savoir où votre imaginaire vous emporte.

Ce foulard existe en deux versions : 120*30 ou 170*40.

–> en cliquant sur la photo de l’écharpe, vous arriverez directement sur la page de l’article en boutique.

Bonne soirée soyeuse à tous et toutes!


Lundi
28
Fev

De l’art primitif… aux foulards en soie.

Publié à 21:27, Dans la catégorie L'histoire de Ouéléla méduse
Tags bambara

Nikki Groeger est un peintre français, née en 1955 à Francfort-sur-le-Main (Allemagne).

Très jeune, elle est attirée par les différents aspects de la création artistique et, dès l’âge de quinze ans, elle s’essaie au dessin puis à la décoration sur céramique. Devenue adolescente, elle tente alors d’autres formes d’expression comme la calligraphie, l’aquarelle et la peinture sur toile.

De sa jeunesse passée au Burkina Faso, elle en ramène un style épuré, proche de l’art primitif. De retour en France en 1972, elle découvre l’œuvre lumineuse de Séraphine Louis, dite Séraphine de Senlis (1864-1942). C’est pour elle une véritable révélation qui influencera désormais ses propres œuvres. Nikki compose alors des tableaux chatoyants et colorés qui séduisent immédiatement l’œil.

Puis, Nikki prend la mesure de son expérience passée en Afrique. Sa création effectue un nouveau virage en revenant vers les arts premiers, véritable révélation, et entremêle désormais art africain traditionnel, pointillisme de l’art aborigène et couleurs de Senlis.

Aujourd’hui, Nikki veut aller encore plus loin, sortir des sentiers battus et faire éclater son art loin des lieux confinés que sont les galeries d’art, en créant de magnifiques soieries, véritables œuvres d’art conçues à partir de ses propres tableaux et dessins, et les rendre désormais accessibles à tout un chacun. C’est pourquoi elle a créé la Société de diffusion « Ouéléla Méduse » (“wele” : appeler, en dialecte bambara) et présente un site marchand sur internet.

Si certains sont “à la recherche du temps perdu”, d’autres comme « Ouéléla Méduse », préfèrent se perdre dans le chatoiement et les couleurs des créations de Nikki imaginées pour le plaisir de porter ou d’offrir un article d’exception.

 

Entrez dans son univers !